Combien gagne un interne en médecine ?

Combien gagne un interne en médecine ?

Après l'obtention du diplôme et de la qualification, l'étudiant en médecine doit faire face à une période de spécialisation qui varie selon l'adresse choisie ; pendant cette période, le stagiaire reçoit un salaire moyen dont il doit déduire certains impôts. Combien gagne un spécialiste en médecine ? Pour les jeunes diplômés de cette faculté ou pour ceux qui ont l'intention de passer le test pour s'inscrire, il est important de savoir ce qu'ils vivent après 6 ans d'études et une année de qualification. Parmi les autres facteurs à prendre en compte, on peut citer la charge de responsabilité qui pèse sur ce chiffre et les heures imprévisibles ainsi que les quarts de travail, pour le travail qui a également lieu les week-ends et les jours fériés. Essayons de comprendre combien un diplômé en médecine gagne en moyenne, le temps qu'il doit respecter et les dépenses obligatoires supplémentaires qu'il doit engager.

Salaire moyen

Pour accéder à la profession de médecin très recherchée, en plus de l'examen d'accès au cursus et au diplôme lui-même, il faut ensuite suivre un cours de spécialisation et réussir l'examen : le salaire est déjà perçu dans cette phase de spécialisation. Il existe de nombreux cours de spécialisation, mais en moyenne un spécialiste en médecine reçoit un salaire d'environ 1 700 € par mois avec un échelon d'ancienneté inférieur à 50 € par mois après 3 ans. Le montant perçu est donc égal à 22 700 euros bruts par an, dont il faut déduire les chiffres correspondant aux impôts. Le stagiaire n'a pas non plus droit au treizième, qui est versé dans le salaire d'un médecin généraliste. Il y a de légères différences à considérer selon l'adresse choisie : les chirurgiens gagnent quelque chose de plus que les cliniciens qui, à leur tour, ont un salaire légèrement plus élevé que les médecins du secteur de service. Actuellement, les spécialités les plus populaires sont l'anesthésie, la réanimation, les soins intensifs et la douleur, le radiodiagnostic et la médecine interne.

Redevances obligatoires

Cependant, chaque année, des impôts obligatoires doivent être déduits du salaire du stagiaire, ce qui réduit considérablement le salaire de cette catégorie de jeunes travailleurs. Voici un sommaire des montants à payer, en particulier :
  • assurance responsabilité civile professionnelle : environ 600€ par an ;
  • frais d'inscription au registre provincial et à la fédération nationale : de 100 à 200 € en moyenne ; Frais d'inscription à la sécurité sociale de l'ENPAM : de 253,73 € par an jusqu'à l'âge de 30 ans à 451,10 € par an de 30 à 35 ans ;
  • frais d'inscription annuels à l'université : de 1.600 à 2.000€ par an, avec la possibilité d'atteindre 3.000€ dans certaines universités, auxquels il faut ajouter les frais d'inscription pour le droit d'étudier d'environ 150-200€, dont nous ne pouvons en aucun cas bénéficier, puisque nous recevons déjà une compensation économique.
  • Un autre coût à ajouter à ceux mentionnés ci-dessus est celui du logement, qui est le problème de tout travailleur participant à un concours national qui l'oblige à quitter son domicile.

L'engagement

Le temps de travail du stagiaire est à temps plein et correspond à 38 heures par semaine avec 30 jours de vacances disponibles. Les tâches du stagiaire sont d'une grande responsabilité : pendant cette période, il doit remplacer les médecins généralistes pour des missions festives ou nocturnes et pour différents types d'opérations. La profession de médecin et donc aussi celle de stagiaire a de nombreuses responsabilités et c'est pourquoi il doit recevoir un salaire raisonnable. Un autre fait important à prendre en compte est que le médecin stagiaire n'est pas reconnu au niveau économique les heures de travail effectuées pendant les week-ends, les vacances ou la nuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *